OMERS

Les travailleurs ont besoin de pensions.

Les travailleurs ont besoin de pensions.

Pas de promesses rompues.

Une pension, c’est une promesse. Et les travailleurs municipaux des collectivités de tout l’Ontario – y compris les personnes qui prennent soin de nous ici à Ottawa – comptent sur leur régime de retraite, OMERS, pour que cette promesse d’une retraite sûre se concrétise.

Mais OMERS rompre cette promesse en apportant des changements radicaux à notre régime de retraite. OMERS a essayé en 2018, mais nous l’en avons empêché. Et voilà que le régime s’y est remis en 2020, à un moment où les travailleurs de première ligne s’affairent à nous protéger tous pendant la pandémie mondiale qui fait rage.

Ces changements nuisent à maints travailleurs, comme les infirmières en santé publique et les infirmières en soins de longue durée, les employés des services ambulanciers, des services de police et d’incendie, des municipalités, des conseils scolaires, des bibliothèques et de bien d’autres organismes. Ces travailleurs accomplissent un travail essentiel sur lequel nous comptons tous – plus que jamais. Pourquoi OMERS a-t-il d’aggravé les inquiétudes et le stress de ceux qui travaillent en première ligne?

Ce n’est pas le moment de nuire aux travailleurs.

  • OMERS a fait passer ces changements en douce pendant que les travailleurs mènent une lutte contre une pandémie mondiale.
  • Les marchés sont en pleine fluctuation, et le moment est mal choisi pour modifier les régimes de retraite alors que l’économie est si incertaine.
  • Ces changements ne sont même pas nécessaires – OMERS est un régime entièrement capitalisé et sa situation financière est viable.

Manifestez-vous contre ces changements radicaux qui pénalisent les travailleurs et affaiblissent nos collectivités. Envoyez une lettre ou un courriel à OMERS. Publiez notre message sur les médias sociaux.